VRAI / FAUX

Nous avons bâti un projet cohérent en phase avec les attentes exprimées par les Villefranchois et nos valeurs. Nous avons entendu et compris cette volonté de changement, cette volonté de créer une nouvelle dynamique à Villefranche.

Mais, peut-être, n’avons-nous pas suffisamment détaillé nos ambitions, mis en avant les compétences de nos jeunes candidats, le sérieux de nos propos ou notre vraie intégrité ? Nous sommes convaincus de la sincérité de notre action et de notre engagement pour Villefranche et pour vous!

Nous vous proposons un système de VRAI/FAUX pour détailler notre programme, dénoncer les promesses en l’air et répondre aux attaques et contre-vérités sur différents thèmes.

Environnement / Ecologie: «Villefranche Ville verte – Ville responsable»

Nous souhaitons déployer et renforcer le Plan Global de Déplacement en:

  • optimisant les sens de circulation (ex: mettre la rue Thiers et la rue Armand Barbès en sens unique, remettre l’avenue Jean-Jaurès à double sens en l’interdisant aux poids-lourds…)
  • optimisant les parkings existants (ex: parking ancien « Spar » place de la Fontasse, parking ancienne sous-préfecture…)
  • marquant au sol les places de parking (ex: rue du 4 Septembre, rue Carnot, rue de l’égalité)
  • optimisant le stationnement au centre-ville (ex.: étude et création de nouvelles places de parkings…)
  • améliorant l’accès et le stationnement au parc municipal des sports en créant un parking sur le site de l’ancien Super U et une 3ème entrée au stade facilitant la mobilité douce des enfants et rendant moins dangereuse la circulation aux abords du stade
  • signalant mieux les parkings dans Villefranche avec le nombre de places totales
  • améliorant l’accessibilité aux transports en commun
  • promouvant les circulations douces (ex: vélo, piéton)
  • créant un réseau vert (ex: Canal du Midi, Clinique Monié, parc municipal des sports, lycée)
  • créant une aire de covoiturage à proximité de la sortie d’autoroute
  • faisant respecter les places de stationnement bleues (ex: rue de la République)
  • installant de nouveaux parcs pour vélos (ex: square De Gaulle)
  • délimitant une piste cyclable au sol (ex: chemin de Barelles, avenue Waldeck Rousseau, rue Armand Barbès)…
Balade à vélo (Crédit photo: La Dépêche du Midi)
Parking de l’ancienne sous-préfecture

Cette association œuvre pour la mise en place d’un RER Montauban/Castelnaudary.

(Crédit photo: Association «Rallumons l’étoile!»)

Je fais du développement des transports en commun et des alternatives à la voiture une des priorités de notre programme:

  • création d’une aire de covoiturage à proximité de la sortie d’autoroute
  • promotion des circulations douces (vélo, piéton…)
  • création d’un réseau vert (Canal du Midi, Clinique Monié, Parc municipal des sports, lycée)
  • création d’un piétonnier lycée/collège/skate-park/stade municipal/Intermarché
  • réfection des piétonniers existants (ex: avenue de Carcassonne, Parc municipal des sports)
  • réfection des trottoirs abîmés
  • réfection des passages piétons
  • installation de nouveaux parcs pour vélos (ex: square De Gaulle)
  • délimitation d’une piste cyclable au sol (ex: chemin de Barelles, avenue Waldeck Rousseau, rue Armand Barbès)…

Aire de covoiturage (Crédit photo: La Dépêche du Midi)
Piste cyclable
(Crédit photo: La Dépêche du Midi)

Je souhaite la plantation d’un arbre pour chaque naissance d’un Villefranchois.

Comment Bernard Barjou souhaite-t-il s’y prendre pour planter 2 000 arbres à Villefranche comme il l’a promis?

Je souhaite également:

  • la création de nouvelles jachères fleuries (comme on peut en voir Allée des roses le long du Cordet)
  • la création d’un parcours de santé accessible à tous
  • l’installation de nouveaux jeux pour enfants notamment au jardin public
  • le développement du fauchage raisonné pour répondre aux besoins des usagers et entretenir le domaine public, tout en respectant la biodiversité des milieux…
Jachères fleuries (Crédit photo: La Dépêche du Midi)
Jeux pour enfants (Crédit photo: La Dépêche du Midi)
Parcours de santé (Crédit photo: L’éclaireur)


Sécurité / Propreté: «Villefranche Ville sereine – Ville propre»

En lien avec les services techniques et la police municipale, JE SOUHAITE améliorer la propreté de notre ville, embellir le cœur de ville, rénover et améliorer les bâtiments publics:

  • poubelles et cendriers supplémentaires
  • lutte contre les déjections canines
  • lutte contre les pigeons
  • lutte contre les moustiques tigre
  • lutte contre les rats
  • renforcement de la présence de la police municipale pour réduire les incivilités (prévention et sanction)
  • lutte contre le gaspillage et priorité au réemploi
  • amélioration de la sécurité et de l’accessibilité des bâtiments publics
  • amélioration des bâtiments publics en termes d’économie d’énergie (isolation, chauffage, éclairage)
  • restauration et installation de nouveaux bancs publics
  • restaurations des fontaines
  • réfection des toilettes publiques (ex: WC mairie, WC parking du boulodrome, WC jardin public, WC place des fontaines)…

Bernard Barjou a porté cette mesure que beaucoup d’habitants estiment totalement inéquitable car liée à la valeur locative de l’habitation et non plus au nombre d’occupants. Cette taxe va inexorablement engendrer de fortes augmentations pour de nombreux foyers (Voix du Midi du 3 octobre 2018)
Je regrette le passage de la redevance à la taxe sur les ordures ménagères et soumettrai à Terres du Lauragais une tarification incitative pour soutenir les efforts des foyers limitant leurs déchets.



Sport / Culture: «Villefranche Ville active – Ville sportive et culturelle»

Concernant l’utilisation des salles, actuellement, certaines associations sportives ne bénéficient pas de créneaux suffisants pour faire face aux besoins de leurs adhérents.

Concernant les subventions municipales, le vote des subventions et des avances est de la compétence du conseil municipal.
Aucune promesse ne peut être faite à l’avance et aucune décision ne peut être prise par un seul individu. Par exemple, l’avance de subvention au « Football Club Villefranchois » a été décidée collégialement et à l’unanimité par le conseil municipal en sa séance du 3 mars 2020.

Nous souhaitons mettre en place une grille de critères équitables, objectifs et en lien avec la politique municipale.

Pour agir en toute transparence et éviter tout conflit d’intérêt, mes colistiers se sont engagés à ne pas exercer de rôle majeur au sein d’une association villefranchoise, lorsqu’ils seront élus.

Parc municipal des sports

Par exemple, le Conseil Départemental propose:

  • des subventions aux associations pour le fonctionnement, l’organisation de manifestations et l’investissement
  • des dotations en objets promotionnels

Nous avons recensé les associations qui n’ont pas fait de demande de subventions auprès du Conseil Départemental, nous nous sommes rapprochés d’elles pour les accompagner en leur donnant les informations nécessaires et en les aidant dans leurs démarches.
Nous souhaitons offrir annuellement ce service aux associations.

Nous souhaitons aménager le parc municipal des sports en:

  • créant un parking sur le site de l’ancien Super U et en créant une 3ème entrée au stade côté ancien Super U pour faciliter la mobilité douce des enfants et rendre moins dangereuse la circulation aux abords du stade notamment le dimanche et les soirs en semaine
  • construisant un club house multi disciplinaire
  • modernisant les tribunes et l’éclairage
  • créant un terrain synthétique multi sport (au parc municipal des sports ou au lycée Léon Blum)
  • en réaménageant le piétonnier devant le parc municipal des sports, le long de D813…

Parc municipal des sports
Terrain synthétique multisport (Crédit photo: ST Groupe)

Notre commune est dotée d’un important tissu associatif: elle compte environ 30 associations sportives.
Ce dynamisme est dû aux adhérents, aux bénévoles et au public, qui jouent un rôle prépondérant, fédérateur et contribuent au dynamisme de Villefranche.

Nous souhaitons valoriser l’implication des membres du réseau associatif en récompensant non seulement les sportifs mais également les bénévoles, lors de cérémonies annuelles.


Social / Personnes âgées: «Villefranche Ville citoyenne - Ville solidaire»

Lors du conseil municipal du 14 mai 2019, Jean-Luc Gaxieu et Bernard Barjou se sont abstenus de voter « pour » cette mesure d’utilité publique initiée par mes soins et les agents du pôle social.
Comment peuvent-ils ensuite parler d’instaurer de la démocratie participative alors qu’ils s’abstiennent de voter « pour » cette mesure?

Les comités de quartier sont une instance indispensable dans le domaine de la participation citoyenne et de la démocratie participative. Le but est de créer du lien social, de promouvoir le bien vivre, d’ouvrir à la discussion et de faire remonter les attentes, les besoins et les contraintes de chacun. Ces comités ont vocation à être une passerelle entre les habitants et la municipalité. L’objectif est aussi de débattre de certains thèmes et permettre une concertation citoyenne et la prise d’initiative.

Très belle promesse de campagne de la part de Bernard Barjou mais ce service existe déjà depuis le 15 avril 2019 et a été initié par mes soins et les agents du pôle social!

Ce service s’appelle «Vill’Navette»: c’est un minibus gratuit qui transporte des personnes âgées, des personnes sans permis de conduire et des enfants dans la commune.

Le minibus «Vill’Navette»
(Crédit photo: La Voix du Midi)

Les maires exercent une mission de protection de la santé publique et de prévention des risques sanitaires. Alors même que l’ensemble de la population a été confronté à un fort risque d’épidémie, j’ai été à vos côtés, notamment les plus faibles, au travers du pôle social et du pôle technique pour répondre au mieux aux urgences:

Tous souhaitent s’engager à vos côtés en favorisant au maximum les échanges avec les citoyens, la proximité et le dialogue.

  • informations
  • appels à domicile hebdomadaires pour évaluer les besoins
  • courses de premières nécessités
  • portages des repas à domicile
  • portages des courses à domicile
  • ouverture de la douche sociale communale
  • fourniture de matériels (10 000 masques dont 600 confectionnés pas nos 2 commerçantes locales…)
  • mise en place d’un centre de consultation dédié au COVID-19 au gymnase du Lycée Léon Blum…

Valérie Grafeuille-Roudet aux courses de premières nécessités

Valérie Grafeuille-Roudet lors de la distribution des masques gratuits à la population

A ce titre, je déplore très fermement qu’à l’annonce des résultats du premier tour le 15 mars 2020, Christian Corbières et Bernard Barjou aient revêtu des masques de type FFP2, tout d’un coup, à la grande surprise des personnes présentes, pour les retirer quelques minutes plus tard en conciliabule, après avoir passé la journée à nos côtés ou ceux des votants sans aucune protection.

Rappelons-le, ces masques sont réservés exclusivement aux personnels de santé. Leur manque a été critiqué quotidiennement par plusieurs médecins de ville.

J’y ajoute l’absence remarquée de Bernard Barjou le vendredi 13 mars 2020 lors de la réunion organisée par la mairie pour mettre en place les mesures sanitaires contre le COVID-19 aux cours de ce scrutin.

Je déplore également que la seule priorité de Bernard Barjou pendant cette crise sanitaire sans précédent ait été de faire un article de presse pour parler du premier tour des élections municipales, critiquer sa propre équipe et s’approprier des voies qui ne lui appartiennent pas (Voix du Midi du 6 avril 2020). Je trouve le fond, la forme et le timing de cet article totalement déplacés et inappropriés en pleine crise sanitaire.

Je regrette que Bernard Barjou mobilise son énergie à autre chose qu’à aider à l’éradication du COVID-19 alors qu’en tant qu’élu, il devrait concentrer ses efforts à protéger la population.

Nous souhaitons construire une politique bienveillante envers les aînés en:

  • préparant mieux aux défis de la longévité
  • dispensant des informations de qualité par tous les moyens à notre disposition
  • échangeant et en faisant connaître les bonnes pratiques
  • favorisant les débats et les échanges avec les aînés
  • identifiant les ressources de Villefranche qui favorisent le vieillissement actif et heureux
  • renforçant la mixité intergénérationnelle
  • créant du lien social (ex. création d’un lieu de convivialité pour se retrouver et partager)
  • renforçant l’accès aux soins de proximité en lien avec les partenaires
  • pérennisant la navette gratuite «Vill’Navette»
  • étant aux côtés des aînés, notamment les plus faibles, au travers du pôle social pour répondre au mieux aux urgences, notamment pendant cette crise sanitaire
  • en créant un réseau vert (Canal du Midi, Clinique Monié, …)
  • en réhabilitant les piétonniers existants (ex.: piétonnier devant le parc municipal des sports)…

La communication est aujourd’hui indispensable au fonctionnement d’une commune!
Elle a pour objectif d’informer la population, d’expliquer l’action de la collectivité, de contribuer à l’animation, à la concertation ou à la promotion du territoire.
Elle doit s’adresser à toute la population, des plus jeunes aux plus anciens.

Nous souhaitons renforcer la communication en dégageant aux agents tout le temps nécessaire à la bonne réalisation de cette tâche et en proposant des formations adaptées.
Un adjoint au Maire aura en charge la communication de la mairie.

Nous souhaitons renforcer la communication en utilisant tous les moyens à notre disposition:

  • réseaux sociaux (ex.: Facebook, Instagram…)
  • site internet
  • bulletin municipal
  • panneaux d’affichage en centre-ville et aux entrées de Villefranche
  • panneau électronique
  • distribution de prospectus
  • développement de la newsletter…

Un jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un village.
Ils répondent aux besoins des personnes qui ne possèdent pas de jardin, de cultiver un potager, d’entretenir cet espace, d’échanger et de créer du lien social.

Jardins partagés (Crédit photos: La Voix du Midi)


Jeunesse: «Villefranche Ville dynamique – Ville d’avenir»

De façon générale, nous souhaitons faire de Villefranche un lieu où il fait bon vivre.

  • en améliorant la propreté de la ville
  • en agissant pour une sécurité accrue des biens et des personnes:
    • avec une police municipale mobile, disponible et des moyens adaptés
    • en améliorant la sécurité des piétons et des cyclistes aux entrées de la ville (ex.: radars pédagogiques, pistes cyclables, panneaux de signalisation)
    • en protégeant mieux les abords des groupes scolaires
  • en optimisant la circulation et le stationnement au centre-ville
  • en améliorant l’accès et le stationnement au parc municipal des sports
  • en valorisant les modes de transport doux (vélos, piétons…) et en créant un véritable réseau vert…

Panneaux de signalisation, radars pédagogiques et pistes cyclables

Nous souhaitons pérenniser le Conseil Municipal des Jeunes qui a pour objectif de:

  • créer un lieu d’expression des jeunes
  • faire participer les jeunes à la vie de la commune
  • permettre aux jeunes de mieux appréhender les droits et les devoirs des citoyens
  • favoriser les débats et les échanges
  • améliorer la vie du village à travers la mise en place de projets…

Valérie Grafeuille-Roudet au conseil municipal des jeunes
(Crédit photo: La Dépêche du Midi)



Notre liste

Bernard Barjou m’a indiqué qu’il souhaitait être Maire et qu’il me proposait la place de 1ère adjointe en ajoutant qu’il ne souhaitait pas aller au bout de son mandat s’il était élu Maire, qu’il démissionnerait et qu’il laisserait sa place en cours de mandat!

J’ai refusé cette proposition compte tenu de nos trop grandes divergences sur le rôle du maire et mon désaccord total sur un programme axé sur un accroissement excessif de Villefranche et vide de toutes mesures en faveur de l’environnement et du développement durable.
Contrairement à ce qu’a avancé Bernard Barjou lors de sa réunion publique le 11 mars 2020, je l’ai personnellement contacté pour lui opposer mon refus catégorique.

Je m’inscris en opposition totale avec les idées de la liste de Bernard Barjou. Contrairement à Bernard Barjou, je souhaite aller au bout de mon mandat d’élue et non pas quitter mon siège en cours de mandat, ce qui serait un manque de respect et une insulte à tous ceux qui votent pour moi, me soutiennent et me font confiance.

Contrairement à Bernard Barjou, je souhaite ’inscrire dans la durée avec une équipe rajeunie et dynamique en plaçant Villefranche sur des rails pour les 20 prochaines années.

Je suis, à titre individuel, encartée au parti socialiste mais mes colistiers ne le sont pas pour leur quasi-totalité. Ils ne souhaitent pas être affiliés à un parti politique: nous sommes donc une liste sans étiquette avec une sensibilité de gauche.

Sur notre liste, sont présentes des personnes défendant des valeurs écologistes et humanistes ; nous sommes un mouvement de citoyens engagés et solidaires.

Nous revendiquons toutefois le soutien officiel que nous apportent le Conseil régional, le Conseil départemental et Pierre Izard, Président du Syndicat Départemental d’Energie de la Haute-Garonne (SDEHG).

Ces soutiens des collectivités territoriales sont un atout primordial et seront indispensables pour mener à bien les projets que nous souhaitons réaliser grâce aux subventions de ces collectivités:

  • création d’une aire de co-voiturage
  • création d’un terrain synthétique multisport
  • opérations sportives et culturelles
  • développement économique

Notre liste est composée à la fois d’élus sortants ayant l’expérience d’un mandat communal et de femmes et d’hommes représentatifs de notre ville. Ensemble, nous formons une équipe rajeunie, renouvelée, audacieuse et tournée vers l’avenir.

Tous souhaitent s’engager à vos côtés en favorisant au maximum les échanges avec les citoyens, la proximité et le dialogue.

Opposons les membres des 2 listes sur des postes stratégiques :

Domaine de compétence Liste Valérie Grafeuille-Roudet Liste Bernard Barjou
Tête de liste Valérie Grafeuille-Roudet (55ans) Bernard Barjou (76ans)
Economie/ commerces/ artisanat Jean-Christophe Maury (40ans) Jean-Luc Gaxieu (49ans)
Ecole/ enfance/ jeunesse Christel Girardin (47ans) Lina Pic (72ans)
Sport Julien Sidobre (45ans) Christian Corbières (77ans)
Culture Joëlle Louman (61ans) Maryse Garrido (80ans)

Villefranche a besoin d’une nouvelle dynamique incarnée par les membres de notre liste. Nos actions prioritaires seront articulées autour du développement durable, de la dimension sociale et de la dynamique de notre ville.

Nous portons un programme qui se veut à la fois ambitieux et réaliste, et ce, dans un souci de maîtrise budgétaire.

En aucun cas, nous ne renions le travail réalisé par les équipes précédentes et l’équipe actuelle. Au contraire, nous sommes très respectueux du travail réalisé par les équipes précédentes mais nous souhaitons apporter de nouvelles idées et insuffler une nouvelle dynamique.



Pierre Izard, ancien maire de Villefranche et ancien Président du Conseil Général,
et Marie-Claude Piquemal-Doumeng, maire de Villefranche, nous ont apporté tout leur soutien.
(Crédit photo: La Dépêche du Midi)



Economie: «Villefranche Ville ambitieuse – Ville centrale»

Cette propriété municipale est une réserve foncière stratégique avec 2 entrées, très facile d’accès, bien située, proche du centre-ville, avec des parkings à proximité.

Est possible:

  • la construction d’appartements
  • la construction d’une sénioriale: résidence pour séniors qui favorise les liens sociaux, l'autonomie des résidents et le partage, au cœur de Villefranche…

Cette propriété municipale est une réserve foncière stratégique, très facile d’accès, bien située, proche de nombreux quartiers, du stade et du centre de loisirs.

Il est important d’utiliser ses capacités pour le bien public en concertation avec les Villefranchois.
Nous proposerons aux Villefranchois de décider de l’avenir de cet espace à partir des alternatives identifiées par notre équipe pour aboutir sur un projet utile, à taille humaine et portant nos valeurs:

  • construction d’un nouveau groupe scolaire
  • parking pour une 3ème entrée au stade facilitant la mobilité douce des enfants et rendant mois dangereuse la circulation aux abords du stade
  • parc urbain avec des espaces ludiques
  • espace dédié au partage
  • ressourcerie/recyclerie en lien avec la déchetterie intercommunale: une ressourcerie est une structure qui gère la réparation, la récupération, la valorisation et la revente de biens sur un territoire. Elle a également un rôle de sensibilisation et d'éducation à l’environnement…

Recyclerie (Crédit photo: «La Recyclante»)
Recyclerie (Crédit photos: «La Recyclante»)

Cette propriété privée est une réserve foncière stratégique sur 3 niveaux avec 2 entrées, située en plein centre-ville, proche des commerces et des habitations.

Si le propriétaire souhaite vendre et afin de savoir si nous nous positions pour l’acquérir, nous réaliserons une évaluation des lieux pour chiffrer l’achat et les travaux d’aménagement ainsi qu’une étude de rentabilité. En effet, la conjoncture est peu favorable en ce moment et un achat de bien immobilier de cette ampleur se doit d’être bien réfléchi

Si nous nous positionnons pour l’acquérir, nous proposerons également aux Villefranchois de décider de l’avenir de cet espace à partir des alternatives identifiées par notre équipe pour aboutir sur un projet utile, à taille humaine et portant nos valeurs:

  • épicerie associative à vocation solidaire
  • halles gourmandes
  • lieu de convivialité pour partager et échanger
  • espaces de travail ou bureaux partagés (co-working)
  • lieu de partage libre d’espaces, de machines (ex.: imprimantes 3D, …), de compétences et de savoirs («fab-lab»)
  • ...

Epicerie solidaire (Crédit photo: «HelloAsso»)
Lieu de convivialité (Crédit photos: «Lieu de convivialité»)

Bernard Barjou prétend sur sa page Facebook que « le développement de la zone industrielle a multiplié par 3 le nombre d’emplois de la commune » et surenchérit lors du reportage réalisé par France 3 en annonçant fièrement avoir multiplié par 3 les emplois sur la commune en 10 ans grâce à son seul travail.

Devant la mise en évidence de ce mensonge par les chiffres de l’Institut National de la Statistique et des Etude Economiques (INSEE), il a tenté, lors de sa réunion publique, de justifier que ses propos avaient été sortis de leur contexte, je vous laisse seuls juges des écrits de sa page Facebook:

Regardons de plus près les données de l’INSEE disponibles via ce lien: statistiques INSEE

Il y avait 2 404 emplois en 2011, puis 2 708 en 2016 à Villefranche soit 304 emplois supplémentaires en 5 ans.
Bernard Barjou prétend donc qu’il y aurait aujourd’hui 7 200 emplois à Villefranche soit 4 500 nouveaux emplois en 5 ans ! Le tout pour une ville de 4 800 habitants.
Il n’y a pas besoin d’attendre la publication des chiffres de l’INSEE de 2021 pour comprendre que cette annonce est totalement erronée.

On peut malgré tout remarquer que le nombre d’emplois a effectivement augmenté du fait de développement de la zone d’activité. Saluons la force de notre réseau d’entrepreneurs villefranchois et leur capacité à créer des emplois.
Je souhaite également rappeler que le développement économique est de la compétence de Terres du Lauragais et que le vice-président en charge du développement économique à la communauté de communes Terres du Lauragais est Olivier Guerra et non Bernard Barjou.
Mal connaitre la réalité du terrain est symptomatique d’une volonté de s’approprier un sujet qu’on ne maitrise pas.

Nous accompagnerons les entreprises de Villefranche pour leur permettre de se développer.
Comment accepter que certains chefs d’entreprises de Villefranche ne puissent plus acheter du foncier dans la zone économique alors que Bernard Barjou a été le fervent défenseur du projet d’implantation d’un crématorium privé à Villefranche sur plus de 14 000 m² de zone d’activité qui prévoit la création de… seulement 3 emplois?
La création d’emplois par hectare est un facteur qui doit être intégré dans la décision de commercialisation de foncier.
Laissons donc Bernard Barjou à ses comptes d’une autre époque.



Liste Bernard BARJOU

Bernard Barjou, a précisé qu’il ne souhaitait pas aller au bout de son mandat s’il était élu et qu’il démissionnerait en laissant sa place en cours de mandat!
Il a dû trouver un successeur potentiel suite à mon refus mais n’a pas jugé bon de le communiquer aux électeurs. Les Villefranchois sont donc appelés à élire un maire suppléant et inconnu! C’est donc ça la réalité de ce programme?

Il a également précisé:

  • qu’il ne solliciterait aucun mandat à la Communauté de communes Terres du Lauragais s’il était élu (Voix du Midi du 11 mars 2020)
  • que lui et Christian Corbières démissionneraient du conseil municipal s’ils étaient membres de l’opposition (belle preuve de leur volonté de se consacrer à leur ville !)

Contrairement à Bernard Barjou, JE SOUHAITE aller au bout de mon mandat d’élue, que je sois dans l’opposition ou non, et non pas quitter mon siège en cours de mandat, ce qui serait un manque de respect et une insulte à tous ceux qui votent pour moi, me soutiennent et me font confiance. Contrairement à Bernard Barjou, JE SOUHAITE m’inscrire dans la durée avec une équipe rajeunie et dynamique en plaçant Villefranche sur des rails pour les 20 prochaines années.

Non, Bernard Barjou, ne représente pas l’avenir!

De quel droit Bernard Barjou se permet-il de s’approprier les voix recueillies par la liste de Jean-François Gleyzes lors du premier tour des élections municipales du 5 mars 2020 en se présentant comme « l’alternance » (Voix du Midi du 6 avril 2020)?

Jean-François Gleyzes n’a d’ailleurs pas manqué de lui répondre vigoureusement (Voix du Midi du 17 avril 2020). Il déclare à ce propos : « Je n’ai fait et je ne ferai aucune fusion avec Bernard Barjou car ce n’est pas cette alternance que nous recherchons avec mon équipe et nous ne souhaitons pas être discrédités.»

Jean-François Gleyzes a souhaité s’allier avec nous car il estime que notre liste est celle qui représente le mieux l’envie de renouveau, le dynamisme et l’avenir.

Je regrette, au même titre que Jean-François Gleyzes, que Bernard Barjou mobilise son énergie à autre chose qu’à aider à l’éradication du COVID-19 alors qu’en tant qu’élu, il devrait concentrer ses efforts à protéger la population.

Non, Bernard Barjou, 2 mandats et élu depuis 12 ans, ne représente pas l’alternance!

Dans un article de la Voix du Midi du 6 avril 2020, Bernard Barjou a le culot de dénigrer l’équipe en place et les équipes précédentes dont il a fait partie, en se présentant comme une alternance crédible ! Il se permet en plus d’appeler à une campagne propre!

COMMENT FAIRE CONFIANCE à une personne qui a le culot de tirer à «boulets rouges» sur tout et tout le monde:

  • ses collègues du conseil municipal avec qui il travaille depuis 12 ans et dont certains font partie de sa propre liste
  • les anciennes équipes municipales
  • Pierre Izard
  • Marie-Claude Piquemal-Doumeng
  • 50 ans de mandats politiques sur Villefranche
  • Villefranche et ses habitants qu’il qualifie de ville «léthargique»?

COMMENT FAIRE CONFIANCE à une personne qui a le culot de reprocher le «manque de compétences, de dynamisme, de transparence et de communication» d’une équipe dont il fait, lui-même, partie? COMMENT peut-on se présenter comme «l’alternance» avec 7 conseillers municipaux dont 3 adjoints au Maire dans sa liste?

Avez-vous perdu la mémoire Monsieur Barjou?

POURQUOI être resté au conseil municipal pendant 12 ans si tout allait de travers comme il le prétend?
POURQUOI n’a-t-il pas démissionné?
COMMENT peut-il se permettre de critiquer ouvertement Pierre Izard qui a œuvré pour Villefranche et les Villefranchois pendant 50 ans et qu’il a, à ce titre, accepté de rejoindre en 2008?
COMMENT peut-il s’accaparer les voix recueillies par la liste de Jean-Francois Gleyzes lors du 1er tour puis critiquer notre alliance?

Avez-vous perdu la mémoire Monsieur Barjou?

COMMENT FAIRE CONFIANCE à une personne qui a le culot de critiquer une équipe sans qu’on ne l’ait jamais entendu émettre quelconque critique pendant les 2 mandats précédents, durant lesquels il a fait partie de l’équipe municipale et a systématiquement voté «pour» les délibérations proposées?
POURQUOI avoir attendu 12 ans pour prétendre maintenant changer la méthode de gouvernance?

COMMENT FAIRE CONFIANCE à une personne dont la seule priorité, en pleine crise sanitaire sans précédent, est de faire un article de presse pour critiquer sa propre équipe à des fins électorales ? N’y avait-il pas autre chose de plus important à gérer?

En tant que vice-président de la Commission finances et développement économique, les commerçants, artisans et entrepreneurs que vous défendez si chèrement auraient sans doute aimé vous entendre concernant leur situation.

Je regrette que Bernard Barjou mobilise son énergie à faire des articles de presse pour critiquer tout le monde alors qu’en tant qu’élu, il devrait concentrer ses efforts à protéger et aider la population.

Mais alors où situer Bernard Barjou?
Il ne s’inscrit pas dans le passé puisqu’il renie tout ce qui a été fait, et ne s’inscrit pas non plus dans le futur puisqu’il souhaite démissionner en cours de mandat s’il est élu!

Non, Bernard Barjou, 2 mandats et élu depuis 12 ans, ne représente ni l’avenir, ni l’alternance!

Comme l’ont rappelé Marie-Claude Piquemal-Doumeng lors du conseil municipal du 3 mars 2020 et Pierre Izard lors de la réunion publique du 5 mars 2020, les réalisations effectuées lors des mandats précédents sont le fruit d’un travail collectif produit par l’ensemble des conseillers municipaux et des partenaires institutionnels et ne sauraient être attribuées à un seul individu:

  • création du city-stade
  • création d’un skate-park
  • construction du lycée
  • réhabilitation de l’école élémentaire
  • réhabilitation de la piscine
  • développement de la zone d’activité de la Camave…

Néanmoins, puisque Bernard Barjou souhaite s’attribuer les honneurs du travail de l’équipe en place, je me permets de lui rappeler certains dossiers auxquels il est directement lié en tant que vice-président en charge des finances à la Communauté de communes Terres du Lauragais ou en tant que Délégué aux finances à la mairie, et qu’il semble avoir oublié:

  • taxe couche-culotte en 2016 (passage sur TF1 !)
  • hausse de la redevance des ordures ménagères en 2018 (2 000 pétitions contre et création d’une page Facebook !)
  • baisse du régime indemnitaire des agents de Terres du Lauragais (grève des agents)
  • taxe logement inoccupé
  • taxe panneaux publicitaires
  • taxe sur les ordures ménagères…

Bernard Barjou parle de la construction de 1 000 habitations (Voix du Midi du 11 mars 2020) et estime que Villefranche a 40 ans, voire 50 ans de retard en termes de nombre d’habitants (Voix du Midi du 26 septembre 2019 et du 6 avril 2020, La Dépêche du Midi du 27 septembre 2019).

Accroitre Villefranche de façon excessive n’est pas neutre ; cela va avoir un impact important sur notre quotidien:

  • constructions d’immeubles du fait de notre faible réserve foncière qui vont dénaturer notre paysage
  • création d’une aire permanente d’accueil ou d’une aire de grand passage de 40 caravanes au moins
  • problèmes de circulation et de nuisances en centre-ville et dans des zones pavillonnaires (exemple du chemin Salazar devant lequel Bernard Barjou s’est fait filmer par France 3 en expliquant qu’il souhaitait construire de nouvelles habitations)
  • problèmes liés à la taille et au nombre des infrastructures (écoles, crèches, …)
  • problèmes liés aux incivilités de toutes sortes…

JE SOUHAITE, pour ma part, réviser le Plan Local d’Urbanisme (PLU) pour accompagner un développement raisonné de Villefranche: c’est notre grande différence!
Contrairement à Bernard Barjou, JE NE SOUHAITE PAS que Villefranche devienne une ville de 10 000 habitants comme les communes de la banlieue toulousaine.
Contrairement à Bernard Barjou, JE SOUHAITE une ville à taille humaine, équipée de services performants, à l’écoute et au service de ses habitants, moderne, tournée résolument vers l’avenir avec la fierté de son passé.
Contrairement à Bernard Barjou JE SOUHAITE garder l’authenticité de Villefranche et son âme de «village» qui en fait tout son charme et son attrait tout en la développant de façon harmonieuse.
Contrairement à Bernard Barjou, JE SOUHAITE que les personnes qui vivent depuis longtemps à Villefranche ou qui ont emménagé récemment à Villefranche conservent le calme et la quiétude qu’ils sont venus chercher.

Bernard Barjou a fait part de son intention de ne solliciter aucun mandat à la Communauté de communes Terres du Lauragais (Voix du Midi du 11 mars 2020).
Comment le maire de la commune la plus importante de l’intercommunalité peut-il ne solliciter aucun mandat au sein de l’intercommunalité ? Comment défendre les intérêts de Villefranche au sein de l’intercommunalité ? Surement car il souhaite démissionner au cours de son mandat de Maire s’il est élu.

JE SOUHAITE, pour ma part, solliciter un mandat à la Communauté de communes Terres du Lauragais, défendre les intérêts de Villefranche et faire jouer à Villefranche un rôle majeur au sein de l’intercommunalité.